Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité en République Démocratique du Congo le gouvernement vient de construire 26 miradors d’une auteur de 5,5 mètres autour de la frontière entre la RDC et le Rwanda à Goma au Nord-Kivu

Ces infrastructures ont été mis à la disposition de l’armée à travers le Général André Nyembo lcommandant adjoint de la 34ème région militaire chargé de l’administration et la logistique et au maire de Goma ce Mercredi 18 janvier 2023

Dans son discours, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a indiqué que ces miradors et postes de commandement modernes vont permettre à ce que les forces loyalistes assurent correctement la surveillance permanente des mouvements à la frontière entre ces deux pays.

« Ce projet s’inscrit dans la vision du président de la république celle de moderniser notre outil de défense à fin de le user à la hauteur celle de la compétitivité crossante des menace sécuritaire mais aussi celle de moderniser les infrastructures sociales de base notamment les routes .
Dans un monde lourd de péril qui menace la stabilité de notre nation en marche vers le lendemain meilleur il nous incombe de participer et de veiller sur la préservation d’un environnement de paix et de sécurité, gare de la quiétude nécessaire au développement économique et social de notre pays 

c’est ainsi que les tours de garde viennent d’être construites en une période particulière ou notre pays est victime d’une agression de la part du Rwanda pour le label du mouvement terroristes du M23  » a dit le lieutenant général constant Ndima , gouverneur de la province du Nord-Kivu

L’autorité provinciale ajoute que ce ces miradors vont permettre également à l’armée congolaise d’anticiper et de lutter contre la criminalité transfrontalière.

«  la constitution de ces miradors rencontre le vœu de s’adapter à l’évolution du contexte stratégique
Et répond d’avantage aux besoins de la population en matière de sécurité car pour la province du Nord-Kivu ces tours d’observation permettront aussi à lutter avec plus d’efficacité contre la criminalité transfrontalière » ajoute le gouverneur du Nord-kivu
Des tensions sont régulièrement enregistrées entre la RDC et le Rwanda. Leurs relations s’étaient normalisées avec l’arrivée du président Félix Tshisekedi à la tête de la RDC en 2019, jusqu’à la résurgence en novembre 2021 de la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), qui occupe plusieurs villages aujourd’hui dans le Nord-Kivu 

Kinshasa accuse Kigali de soutenir activement le M23, ce que les autorités rwandaises démentent.

Yvonne kapinga

Topics #RDC #RWANDA