Au moins 18 civils ont été envoyées tués par des terroristes ADF du dimanche au mardi 22 novembre 2022, dans les villages Moliso/Makakwa, Kalalangwe et Akwekwe, secteur de Beni-Mbau, territoire de Beni (Nord-Kivu).

L’information est livrée par Kinos Katuo, président de la société civile de Mamove dans une sortie médiatique ce mercredi 23 novembre 2022.

Il indique que les corps des victimes gisent encore sur le sol jusqu’à présent, vu que l’ennemi circule encore dans cette contrée.

“Nous avons toujours alerté sur la présence de l’ennemi dans nos entités, nous ne parvenons toujours pas à trouver le secours de la part de nos autorités militaires. Nous demandons à la coalition des forces FARDC-UPDF, de lancer les opérations des grandes envergures, pour que la paix soit une réalité dans la région”, a-t-il lancé.

La société civile demande à la population de ne pas fréquenter la profondeur de la forêt et aux forces loyalistes basées à Mangazi, Beu-Manyama et Mahobo de fournir encore plus d’efforts afin de faciliter l’enterrement des compatriotes exécutés lors de ces violences rebelles.

Faraja Katho à Beni

Topics #ADF #Beni sécurité #RDC