Dans un entretien accordé à info-droitourtous.net, Maître Achille Kapanga l’ancien maire de la ville de Beni et avocat au barreau de Kinshasa, condamne l’ innatation de l’ armée régionale de l’ Afrique de l’Est , suite à la Menace du M23 et le Rwanda qui occupent plusieurs localités au Nord-Kivu.

Ce notable de Beni, estime que depuis que cette force est à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu rien n’ a été fait sur terrain. C’est ainsi qu’il demande aux soldats Kényans d’ accompagner les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) au front afin de reconquérir tout les villages occupés par les M23 et leurs alliés.

« Nous avons les militaires Kényans qui sont arrivés à Goma jusqu’à là rien n’est fait . Vous savez aussi que le chef de l’ État avait aussi bien annoncé à partir de l’ extérieur ,comme quoi les militaires entrerons par Bunagana , ça n’ a pas été fait aussi. Les congolais se posent la question les forces qui sont arrivées viennent faire quoi exactement ? Nous ne voulons pas qu’ils soient Là comme la Monusco qui a fait plus de 20 ans sans effets » a-t-il fait savoir

Maître Achille Kapanga, a profiter de cet entretien pour encourager les Militaires FARDC engagé dans la traque des Rebelles du M23. Il demande aussi à la population d’être vigilante tout en dénonçant tout mouvement suspect de l’ ennemi.

Contexte

Deux avions de l’armée kényane avaient débarqué une soixantaine d’hommes à Goma, dans l’est de la RDC, quatre jours après l’arrivée d’un premier contingent d’une centaine de soldats kenyans .
Le 10 novembre dernier , le parlement kényan avait autorisé le déploiement d’environ 900 soldats dans le cadre de cette force régionale.

‘’ La force est-africaine est une force d’intervention, pas une force de maintien de la paix », avait déclaré lors d’une conférence de presse le général Nyagah, interrogé sur la différence entre cette force et celle de l’ONU (la Monusco).

Elias Lwayivweka

Topics #FARDC-UPDF #M23 #SOLDATS KENYANS