Plus de 80 cas de violation des droits humains ont été enregistrés en l’espace de dix mois à Isiro, dans la province du Haut-Uelé. Cette révélation est de la commission nationale des droits de l’homme dans cette partie de la province précitée, au cours d’un entretien réalisé jeudi 10 novembre 2022.

D’après maître Charly Kayumba, coordonnatrice provinciale de la commission nationale des droits de l’homme dans le Haut-Uelé, au total 27 cas des violences sexuelles chez les femmes adultes et mineurs ont été notifiés depuis le mois de janvier jusqu’à octobre de l’année en cours.

« Nous savons tous qu’il y a trop de problèmes dans notre province, en termes de violation des droits humains. Raison pour laquelle il faudrait que nous nous mettions sur une même table afin que nous puissions palper du doigt cette situation de violation. Il a été également question pour nous de présenter les différents cas déjà enregistrés de dans la région », a-t-elle dit.

Ces statistiques ont été dévoilées à l’issue d’une réunion d’évaluation le jeudi à Isiro. Cette structure de défense au travers de ses animateurs, a au même moment demandé à toutes les autres structures de défense des droits de l’homme de pouvoir s’unir en une seule structure afin de mettre fin à cette problématique dans la région.

Faraja Katho

Topics #Droits humain #Femme #RDC