Kiro Tsongo, secrétaire général du RCD-KML plaide pour l’organisation d’un procès public de tous les présumés ADF et leurs collaborateurs arrêtés depuis quelques jours dans la région de Beni au Nord-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo).

Cet appel a été lancé mardi 1er Février 2022 après l’arrestation par les FARDC de Salim Rashid Mohamed le week-end dernier, présenté par les services de renseignements comme l’informaticien et le chargé de propagande des actes des ADF.

Cet élu de la ville de Beni salue les résultats des opérations conjointes FARDC-UPDF et demande à la population à la vigilance durant cette période.

Selon lui, “c’est la première fois que des responsables ADF soient arrêtés depuis des années et c’est donc une preuve que la mutualisation des forces entre les FARDC et UPDF donne des résultats même si ce n’est pas encore la fin de cette guerre”

Pour lui, il ne suffit pas d’arrêter les terroristes, il faut aussi les juger publiquement.

« Je réitère une demande que j’ai déjà formulée au Chef de l’Etat celle de voir organiser des audiences publiques de tous ces terroristes dont certains sont entre les mains des services depuis plusieurs années déjà. Tous les complices, civils et militaires, comme ceux qui étaient surpris en flagrant délit de ravitaillement des ADF en compagnie de quelques agents de l’ICCN, doivent être jugés », fait savoir Kiro Tsongo Grégoire

Moïse Maliro à Beni

Topics #ADF #Beni