Dans le cadre de son projet TUFAULU PAMOJA (Réussissons Ensemble), l’Union des jeunes congolais pour le changement UJCC, avait organisé une tribune d’expression populaire jeudi 02 décembre dans la maison communale de Masina dans l’optique de sensibiliser les jeunes sur “la délinquance juvénile”.

D’entrée de jeu, le coordonnateur provincial de l’UJCC Rémy Flamme Mangwamba a rappelé l’importance de ce projet financé par l’ambassade de Suède et le Kafod.

« Ce projet n’était pas réservé pour toute la République, mais grâce aux efforts de l’UJCC, nous allons le réaliser dans toutes les provinces. Aujourd’hui nous avons lancé la phase de tribune populaire pour être à l’écoute de la jeunesse. Je dois nous rappeler que la jeunesse dans notre pays est mise à l’écart dans la gestion de la chose publique. l’UJCC veut que nous jeunes, soyons intégrés dans les organes de prise de décision. Voilà l’utilité de ce projet », a-t-il dit devant les jeunes de Masina.

Il s’en ai suivi un jeu des questions réponses pour permettre à la jeunesse de dénicher les vrais problèmes qui sont à la base du phénomène “Kuluna”, et y proposer des pistes de solutions.

Deux interventions étaient à l’ordre du jour, celles de Monsieur Isaac Ben Koshibaki, Joseph Mushiki. Les causes, conséquences et pistes de solutions en rapport avec le sujet du jour ont fait objet de leurs échanges avec les jeunes de la structure “Fenovi”.

Ont pris part à cette activité, le vice bourgmestre de la commune de Masina, MAKWANZA TANG-BISI Jean-Claude, et le président des jeunes de Masina.

Rédaction

Topics #commune de Masina #Kinshasa