A l’occasion de la journée internationale de la jeune fille, l’Union des jeunes congolais pour le changement en collaboration avec le conseil provincial de la jeunesse de Kinshasa avait organisé une conférence sous le thème : « Comment devenir une femme influente ».

Plusieurs participantes ont pris part à cette activité organisé à l’hôtel de ville de Kinshasa. Tour à tour, plusieurs panels ont été développés.

Dans son mot circonstance, Rémy Flamme Mangwamba, Coordonnateur provincial de l’UJCC estime qu' »il est grand temps d’outiller la jeune fille à emboîter les pas des aînées qui ont marqué de l’ encre indélébile dans la restauration de la paix », a-t-il dit avant de rappeler les grandes lignes du projet TUFAULU PAMOJA.

« Au sein de l’Union des jeunes congolais pour le changement (UJCC), il s’y exécute un vaste projet dénommé « TUFFEAU PAMOJA », entendez, réussissons ensemble, lequel projet prend en compte la question de la participation des femmes et des jeunes aux postes de responsabilité », explique-t-il.

Cette initiative a été saluée par plusieurs participantes qui n’ont pas hésité à manifester leurs gratitude à l’UJCC et le conseil provincial de la jeunesse de Kinshasa.

 » Cette conférence était d’une grande importance car elle a explicité à la jeune fille ses droits qu’elles ignoraient. Des questions sur le leadership de la jeune fille ont été abordées à ce jour. Nous avons appris à comment être une femme influentes. Nous devrions obliger à la société de faire valoir la voix de la jeune fille », a déclaré Miriam Masini.

 » Nous devons imposer le leadership féminin dans le domaine sécuritaire de notre pays, surtout lever nos voix pour la cause commune » estime pour sa part Nicole Kavira.

 » Nous disons merci à l’ UJCC et son projet TUFAULU PAMOJA qui nous accompagne . Grâce à ce projet nous avons déjà commencé à former la jeune fille », explique Gloire Mandefu.

Invité, le Coordonnateur National de l’UJCC, MUKIENGE BARHAGINE TOTORO a félicité les organisateurs pour cette initiative qui a permis à la jeune fille d’acquérir ses droits fondamentaux.

Rédaction

Topics #Journée de la jeune fille