La journée internationale dédiée aux veuves a été célébrée ce mardi 23 juin 2020.

A l’occasion de cette journée, les femmes veuves de la ville de Beni ont déploré les conditions de vie qu’elles mènent et ont demandé l’implication urgente du gouvernement congolais dans le rétablissement de la paix à l’Est du pays.

Au cours d’une activité organisée pour la cause, celles-ci veulent voir la fin des massacres des civils par des rebelles ougandais de Forces démocratiques alliées (ADF).

Kaviva Charlotte, vice-présidente des femmes veuves à Beni indique que la plupart d’entre elles sont marginalisées et stigmatisées dans la société.

« Au Congo, les veuves ne sont pas prises en charge totalement parce que quand le mari meurt, le même jour, on te deloge de la maison avec toute la richesse. Nous demandons au gouvernement congolais de remettre la veuve dans ses droits, et nous qui sommes à Beni, disons non aux massacres et oui à la paix », a-t-elle plaidé.

Pendant ce temps, le parlement des jeunes de Beni lance un cri d’alarme envers les autorités par rapport à la vie des veuves des massacres et des pandémies qui sévissent au pays, spécialement à l’Est dans la région de Beni.

Cette structure juvénile appelle le gouvernement à élaborer un plan d’urgence en faveur des veuves.

Gires Kambale, à Beni

Topics #Beni